Avant, je trouvais ça difficile, de me lever du Lundi au Vendredi à 6h30 pour emmener tout le monde au boulot à 8h30. Maintenant, je vais supporter le réveil à 6 heures, du Lundi au Samedi pour déposer Heilane au collège à 8h.

Avant, je trouvais qu'emmener les enfants dans deux écoles différentes, ce n'était pas très pratique. Maintenant, je vais jongler avec la maternelle, la primaire et le collège.

Avant, j'aimais bien qu'ils aient de beaux habits, le jour de la rentrée. Encore mieux si c'était home-made. Lundi, ils sont partis en jeans à trous et vieilles baskets.

Avant, je mettais un petit peu en scène mes photos de couture, pour copier les standards de la mode enfantine. Parce que je trouvais ça joli. Maintenant, la mode enfantine représente pour moi un truc un peu ridicule, un sommet de boboïsme où les enfants sont les instruments des frustrations parentales, et les cobayes/victimes d'un monde de l'image et du paraître.

Alors mes photos sont moches, prises au flash au petit matin avant le départ pour la grande journée. Elles servent juste à montrer que le pantalon il va bien. Et c'est suffisant...

DSC05799DSC05801

DSC05800

DSC05802

Pantalon en gabardine marron (tissu.net, je crois)

Modèle Ottobre 4, 2008, la plus petite taille sans marge de coutures. Rajout de genouillères, pas pour faire classe, mais juste pour éviter les trous.